diapo8
Le cinéma des frères Coen
diapo6
diapo5
diapo4
diapo3
diapo1
diapo2
<< >>

Archive for the 'binaire' Category

Page 3 of 15

L’ utilité d’ un Antivirus ?!

Protéger sa machine avec un antivirus, est-ce vraiment nécessaire ?! Acheter un programme qui ralenti considérable l' exécution de son ordinateur est-il obligatoire dans ce monde numérique où les virus font si peurs ?

Cette question je me la suis posé hier soir, au sortir d' un conversation mouvementée avec un informaticien "en herbes" pleins de convictions, lassé de payer des antivirus (Symantec) sans vraiment pouvoir constater leur utilité, et pire, après un formatage après infection. Arès quoi mon pote avait hurlé:

Un antivirus, c' est cher, ç' est lourd et ca ne sert à rien !

C' était il y a un mois. Je ne l' avais pas vu venir, mais un Trojan au nom commun gen.32 avait fini par m' obliger à formater un pc au boulot, deux clés usb, un disque dur externe et mon pc perso. Pc-cillin, Office Scan, Norton, et un scan online sur Trendhouse Office n' avaient pas suffi à l' éradiquer, et en détectaient même de nouveaux. Le formatage restait comme la seule option. Je suis pourtant d' une nature quelque peu 'méfiante'... j' ai même une clé usb "spéciale" détection. Pourtant, sans que je puisse identifier en identifier la provenance, un virus s' était propagé sur tous mes supports informatiques. J' ai toujours installé des antivirus gratuits sur mes machines, avec une préférence pour Antivir, qui fut souvent le plus 'efficace' en matière de désinfection. Pourtant, pour un utilisateur lambda, comment répondre à la question de la nécessité d' un logiciel Antivirus ?!

Les gestes qui condamnent.

Mettre une disquette. Insérer une clé usb. Télécharger la pièce jointe d' un email. Télécharger des fichiers via le web. Lancer des 'exécutables'...autant d' actions qui peuvent causer beaucoup de dommage à vos données, et même à vos disques durs! La prolifération des disques amovibles et l' échange de fichiers à outrance à considérablement amélioré la propagation des virus. C' est un fait. Pourtant, vu le prix d' une licence d' Antivirus, on se met à à penser qu' avec un peu d' attention et de logique, on pourrait se passer de ces programmes souvent si gourmand en ressource système.

L' essentiel c' est la logique.

Les virus se propagent grâce aux pièces jointes et autres fichiers illégaux téléchargés via le web. Les trojans, les vers...tout cela peut s' éviter avec un peu de bon sens, d' attention et surtout avec un bon pare-feu et un réseau sécurisé. Pour 80% d' internautes ( pure spéculation!!), la vie sur le web se résume à quelques visites sur des sites pratiques officiels donc pratiquement sans danger (banques, achats en ligne, mails online). Ne jamais télécharger d' informations douteuses, ne jamais installer de programmes imprévus, vérifier la taille des fichiers et l'eurs extensions, voici les principaux gestes qui sauvent. Un antivirus portable et donc non "résidant" pour scanner les clé usb et autre amovible avant utilisation, et un pare-feu bien paramétré: Pour enfin libérer son pc du poids d' un Norton Antivirus ou d' un Avast.

Bien sûr en cas d' infection, vous pouvez toujours trouver les solutions et autres patchs sur web...où bien (re)installer un antivirus et le mettre à jour si c' est encore possible, histoire de tenter le nettoyage. Si malgré tout vous voulez jouer la carte de la sécurité, préférer Antivir, ou ClamWin à condition d' opter pour un pare-feu en temps réel.
Votre machine ne s' en portera que mieux...

à lire l' excellent article de Jimmy R. sur Génération NT

suite...

Courte reflexion

sur 20 ans d' informatique

On résume souvent l' histoire de l' informatique à deux noms: Microsoft et Apple, en la personne de Bill Gates et de Steve Jobs. Certes premiers "pionniers" du binaire, les deux dinosaures de l' hardware ont façonné à eux seuls l' histoire toute entière de l' informatique. Du moins, en théorie, c' est ce que l' on nous fait croire. En terme de marketing, de bénéficie et de monopole, Microsoft est le temple de la création breveté. Apple, au fil des années, a su tirer son épingle du jeu, et grappiller quelques parts de marché à son ancien voleur de copain, essentiellement avec l' Iphone. De cette petite gueguerre qui dure depuis les années 70 sont nés deux idées fondamentales: la réussite et la pouvoir. Microsoft est la plus grande réussite d' entreprise de tous les temps. Apple dispose de la plus grande communauté de créateurs indépendants. Pourtant, et je suis fier de l' annoncer, aucune de ces deux firmes ne tiendra le coup. Les monopoles et le formatage ne conduit à rien: l' homme retrouve toujours sa liberté. Et pendant que Bill gates volait l' essentiel de Windows à Steve Jobs, un courant communautaire nouveau pointait le bout de son nez. Linus Torvald déposait le premier noyau de Linux sur un forum. Le temps a passé. Windows est devenu le premier systeme d' exploitation utilisé dans le monde, Apple à réinventé le téléphone mobile et des millions d' utilisateurs lambdas ont payés pour pouvoir utiliser leur ordinateurs et leurs téléphones. Linux a grandi, les noyaux ont pris de nouvel forme, de la Fedora à la Knopix, et les différentes communautés d' utilisateurs qui vont avec sont apparues. Windows est sa version "XP" a conquis le monde. Mais Vista fut une erreur fatale. Microsoft a perdu beaucoup d' utilisateurs, et en France, beaucoup d' administrations ont choisi le libre. Et en cette bonne année 2008, Microsoft décida même d' offrir son fameux pack Office à tous les fonctionnaires ! Que pensez de tout cela? D' un coté un éditeur qui décide de tout pour tous, et de l' autre coté des utilisateurs frustrés qui se contentent du peu que l' on veut bien leur offrir ? L' intérêt de Linux réside surtout dans deux aspect: gratuité et liberté d' échange. Tu veux que ton Linux marche ? Sors-toi les doigts et trifouille un peu le moteur. En échange, tu comprendras un peu comment tout cela fonctionne, et surtout, tu mesureras à quel point l' ihnformatique est une chose passionnante. Qu' en est-il des utilisateurs de Windows ? Je crois qu' on s' en fou, car s' il on prend un peu de recul, on se rend compte du malaise que tout cela à engendré: des légions d' utilisateurs pour qui la révolution Internet n' a pas vraiment eu lieu; et n' est, au final, qu' une nouvelle façon de ne rien faire, en plus de la télévision. La révolution numérique n' est rien de plus que cela: un gamin assis sur une montagne de savoir, en train de jouer à un jeu de pacman en flash. Encore une formidable technologie détournée, tout comme la télévision, a une simple utilisation: ménager les cerveaux des acteurs du monde de la consommation. Et vous vous demandez encore si vous allez passer sous Windows 7 ? Et pour quoi faire de plus ? Rien...

suite...

Apple réinvente la souris: Magic Mouse

Un doigt ?! Deux doigts ?! A peine plus épaisse qu' un Iphone, la "Magic Mouse" ne porte pas bien son nom, tant elle n' est pas vraiment une souris...mais plutôt un support pour les mouvements de vos doigts. Car dépourvu d' un quelconque bouton, la magic mouse execute pourtant pleinement les fonctionnalités de nos vieilles souris traditionnelles: déplacement, clic, glissé-déposé, suite...

Facebook: La nouvelle façon de perdre son temps sur le web…

Facebook logoDepuis sa création le web à toujours eu les moyens de nous faire perdre notre temps: jeux flash en ligne, quizz en tout genre, vidéo en ligne, navigation sans but et bien sur discutions de quartier via les logiciels de chat. Ça, c' était avant l' avènement du web communautaire. Certes les blogs ont pris une place importante chez les internautes. Ce sont des lieux d' échange, via les commentaires, mais qui nécessite d' avoir un minimum de syntaxe et surtout un peu de créativité et d' intérêts. mais une toute nouvelle communauté a changer les règles.

Quelques chiffres... Plus de 250 millions d’utilisateurs actifs (c'est à dire des membres ayant utilisé leur profil au moins une fois dans les 30 derniers jours), plus de 120 millions d'utilisateurs se connectent au moins une fois par jour, un membre possède en moyenne 120 amis, chaque jour, plus de 5 milliards de minutes sont passées sur le site dans le monde, plus de 30 millions d’utilisateurs mettent leurs statuts à jour au moins une fois par jour, plus de 8 millions d’utilisateurs deviennent fans de « pages » chaque jour, plus d’un milliard de photos sont chargées chaque mois

Y a-t' il eu une vie avant Facebook ? En effet, c' est la question que l' on peut se poser tant le monstre américain s' est imposé, essentiellement depuis 2006 comme la seule référence en matière de communauté web, un peu comme d' un Msn de Microsoft qui lui bénéficia du monopole de la firme de Richmond. Pour la petite histoire, d' abord utilisé par les étudiants d' Harvard, The Facebook deviendra Facebook tout court et sera bientôt proposé aux monde entier, à la seule condition d' avoir un email valide. Ouvert à tous en 2006, Facebook devient la référence du web communautaire et étend peu à peu les services proposés à ces clients: Listes d' amis, organisation de réseau, partage de photo, d' audio et de vidéo, et depuis peu, chat entre les utilisateurs. Facebook propose aussi près de 8000 applications souvent crée par la communauté, qui propose l' essentiel des services disponible sur la toile. Dernièrement, les dirigeants ont annoncé la création d 'un service de blogging, histoire de ne pas laisser trop de part à Twitter, référence américaine en la matière. La boucle est bouclée, et Facebook devient le second mot le plus entendu en matière de web, après Google.

Si cela fonctionne, pourquoi pas ?! Ce qui commence à enerver un peules utilisateurs avertis comme moi ( Facebook alimente de longues discutions entre amis depuis quelques temps et les avis sont partagés! ), c' et d' une part le nombre de mails réçus à chaques mise à jour d' un "contact" ( je parle des particuliers, certains en ont plus de 2000!) et le manque d' interêt de ceux-ci. Du quizz ciné en passant par l' inévitable horoscope, Facebook est un peu le Loft-story du web. Tout est n' importe quoi y circule désormais, et l' application a les mêmes défauts que "Copains d' Avant" par exemple, en proposant continuellement d' ajouter les contacts des contacts, sans vraiment protéger les informations personnels. Plus grave, une certaine controverse circule... "Depuis sa création, Facebook fait l'objet d'une controverse concernant le respect de la vie privée des utilisateurs. Le logiciel utilise en effet les informations personnelles des utilisateurs afin d'introduire des publicités adaptées à leur profil et vend les informations livrées par les utilisateurs à des entreprises privées, comme c'est indiqué dans sa charte concernant la vie privée. Cette charte indique par ailleurs que Facebook peut aller récolter des informations sur les membres à partir de sources extérieures comme les journaux, les blogs et d'autres sources sur Internet"...wikipédia Tout comme Google stocke les données personnelless et habitudes de navigation de ses utilisateurs afin d' améliorer les publicités présentes sur les pages de son moteur de recherche, Facebook n' hésite pas à divulguer les informations personnelles de ses utilisateurs à la publicité, et est déjà près pour l' internet payant. La perte de temps passé à éplucher les pages et les applications de ses contacts ajoutée à la transparence complète des informations personnelles ( les programmeurs de Facebook ont apparement un accès complet aux informations des utilisateurs du monde entier ) finie par faire de Facebook l' outil le plus "pédagogique" dangereux avec Msn. Et des légions d' adolescent passent pour des passionnés d' informatique aux yeux de leurs parents, alors qu' au final, c' est tout simplement leurs vies qui défilent dans le vide d' une communauté de partage qui ressemble plus à un magazine people qu' à une véritable source d' informations utiles et necessaire. Reste que Facebook peut être un bon outil de promotion pour les artistes, bien moins adapté et surtout bien moins libre que Myspace... Enfin Facebook n' hésite pas non plus à faire preuve censure, et pour exemple, un de mes contacts à vu son compte bloqué probablement parce qu' il y parlait un peu trop d' anticommunautarisme et de Dieudonné! Vous ne saviez plus quoi faire sur le web ? Facebook va vous occuper... .

suite...

Internet Libre

ou Minitel 2.0?

Article écrit après avoir vu la conférence sur l' Internet et Les Logiciels Libres donneé à Amiens par Mr Benjamin Bayart, qui se présente ainsi: "Je suis plein de choses à la fois. Sur mon temps libre je suis directeur de FDN, le premier et plus ancien fournisseur d' accès internet français. Pour gagner ma vie je fais aussi la pu.. pour des Opérateurs autres. J' ai d' ailleurs travaillé pour l' essentiel des Opérateurs français"... Lors 8e rencontres mondiales du logiciel libre, à Amiens, le 13 juillet 2007, Mr Bayart a surpris un peu de monde en débutant son intervention: "Vous pensez faire de l' Internet, mais c' est faux. Ce que vous faites, c' est du minitel. Du minitel 2.0, bien superieur à l' ancêtre des années 80 graphiquement parlant ou en terme d' informations et des sujets traités et disponibles. Mais ce n' est que du "Minitel". Son constat est simple à comprendre. Un petit déscriptif de l' internet actuel suffi a montrer les idées avancées par le directeur duplus ancien fournisseur d' accès internet français...

- Internet, à la différence d' un reseau local privé ou bancaire par exemple, n' est pas un réseau en forme d' étoile constitué autour d' une serveur maitre. Internet, c' est un reseau mondial d' ordinateurs interconnectés entre eux. Au départ, chaque ordinateur est à la fois client/serveur, et chaque utilisateur responsable des informations que son ordinateur héberge et qu' il partage sur le reseau.Afficher l'image en taille réelle C' est ainsi par exemple que la communauté du Libre a pu partager et améliorer ses logiciels avec tous les programmateurs et utilisateurs du monde. Chaque utilisateur a la possibilité d' heberger un site sur son computer, de choisir gratuitement unnom de domaine, et d' utiliser son propre serveur de mail. Et c' est la logique qui voudrait que l' adresse mail de Monsieur Machin soit (Enable Javascript to see the email address) ou .fr. Mais depuis la fin des années 90, internet est racheté, où plutôt ses services "privatisés". L' accès s' est organisé autour de quelques fournisseurs principaux que l' on compte sur les doigts d' une seule main, qui, peu à peu, ont "privatisé" les services gratuits du web: Mails, Vidéos en ligne, site web et blog, tout passe maintenant par ces "gros" hebergeurs.

Quand vous taper un mot-clé dans Google, vous utilisez le reseau de la même façon que le minitel. Au lieu de taper 3615 code Ulla, vous taper un mot-clé et cliquez sur la réponse de Google. Et donc aujourd' hui, un site non référencé dans Google n' a aucune chance de traffic. Quand vous regardez la télévision via votre machinbox, encore une fois, vous n' explorez pas le web. Vous êtes connectés via votre box aux serveurs vidéos de votre hebergeur. Comme le Minitel. Il n' est donc pas non plus difficile de voir à quel point il sera aisé pour les frounisseurs d' accès de tout contrôler, le jour ou le gouvernement le demandera. Il a d' ailleurs déjà commencé. Aux Etats-Unis par exemple, l' après 11 septembre fut l' excuse d' un contrôle total des mails et des mots-clés utilisés par les Américains. Quelques petits coups de téléphone chez mon fournisseur d' accès j' ai nommé Free m' ont permis de voir qu' il pouvait tout contrôler, au travers de ma bande passante. Types de données, quantités, adresses pointées, contenus des mails, connexions aux adresses IP, les fournisseurs d' accès ont une porte ouverte sur la totalité du contenu de notre navigation web, et son maintenant dans l' obligation d' en conserver les traces.

Il ne manque plus qu' une loi abusive telle la nouvelle forme de feu la loi Hadopi entre en vigueur, et le tour sera joué. Je n' ai fais que vous rapporter quelques exemples et constats de l' internet Français qui n' aura bientôt rien à envier à l' internet Chinois. Je vous invite à prendre une petit heure pour visualiser le contenu intégral de la conférence, pour mesurer ainsi la mutation que subi l' internet depuis 2000... la vidéo de la Conférence. LA conférence est de 2007, mais croyez-moi, il y a toujours matière a 'Troller', heu, je veux dire, à débattre...

Afficher l'image en taille réelle

suite...

L' Omniprésence de

l' armée américaine

They Need you to kill

"Un homme tire pendant des années avec le même fusil, et puis il part à la guerre. Après il rentre chez, et sait, que dorénavant, quoiqu' il fasse de ses mains, construire une maison, caresser une femme, ou langer son fils, il restera à jamais un jarhead (un marine américain)." Depuis toujours, l' Amérique reste la référence en matière d' efficacité militaire: effectifs sur-entrainés, sur-équipements et technologies de pointe, propagande et médias corrompus. Depuis toujours. Même lors des premiers massacres d' indiens qui périssaient surtout des maladies inconnues débarquées avec les Européens, même lorsque les gentils tuniques bleues massacrèrent les méchants suddistes pourtant drapeau blanc à la main, et surtout lors des dernières querres du Golfe, ou, quand nombreux furent les pertes du coté des "quelques" soldats "ennemis" et surtout des civils Irakiens, l' Amérique ne connue que peu de pertes dans les rangs de leurs marines. ( on parle de 150 tués et 2000 blessés cotés G.I Joe pour 100 000 irakiens ) Biensûr aucune mort n' est à souhaiter ou à regretter, il ne s' agi pas de cela. Le désequilibre des pertes révèlent surtout la vicieuse supériorité Américaine. Car à chaque fois que les U.S.A partent en guerre contre le mal, cela fini toujours en massacre de "l' ennemi" juré de la liberté. Le génocide indien, la bombe atomique, le napalm sur le vietnam et par deux fois,la destruction de l' Irak et les milliers de meutres qui vont avec: la guerre made in USA, c' est surtout une chasse gardée pour soldats en herbes sur-entrainés grace aux jeux vidéos financés par leur gouvernement ( les jeux vidéos et les soldats en herbes biensur). Avoir vingt ans et s' engager pour sa patrie et contre de la mal, la photo d' un père ou d' un grand père vétéran mort ou vif à la main. Avoir vingt ans et supposer que cette haine qui vous pousses à vous engager physiquement et moralement dans un conflit suffiera à soulager les futurs nuits hantées de visions de morts d' enfants et de femmes. Avoir vingt ans et surtout rien à foutre dans un pays ou l' enfer du devoir et le culte de la personnalité son roi. Avoir vingt ans dans le plus grand pays du monde, et le plus isolé aussi. Si les attentats du 11/09 sont, comme le laisse entendre certaines rumeurs, une cabriole de plus ( pardon pour la légèreté de ce terme pour une telle catastrophemais elle m' est soufflé par un ant-bretzelien) dans la politique de l' administration bush, alors je n' aimerais pas avoir vingt et être né dans ce pays. Et m' être engager dans un conflit qui ressemble d' avantage à un hold-up pétrolier plutôt qu' à cette croisade pour la paix et contre le terrorisme continuellement présentée pendant le conflit sur CNN. La propagande est une chose facile quand on raconte avec émotion ses propres guerres. D' "Apocalypse Now"' de Coppola au "Platoon" d' Oliver Stone en passant par le "Full Metal Jacket" de Kubrick, autant de témoignages d' ancien soldat de l' horreur et du chaos, en cinemascope et sur la musique des Doors. Fini le noir et blanc et la voix enflamée du narrateur. Et balancé au placard la sauvegarde de liberté ou de la démocratie: le nouveau combattant occidental n' a qu' une seul véritable envie: bousiller du terroriste comme on "shout" un avatar numérique commandé par un ordinateur. L' armée américaine savait que la fierté et le pariotisme militaire d' autrefois s' était changé en volonté de violence et de supériorié. L' ére du temps? N' avait-on pas envisagé que les guerres du futurs seraient pratiquées par des robots et des ordinateurs ?

Les robots se sont simplement changés en frappes chirurgicales, et les ordinateurs du monde entier ont entrainé les jeunes peu de temps avant la seconde guerre du pétrole. voir le jeu de l' armée américain de 50M de dollars, en téléchargement gratuit. Entrainés mais surtout conditionnés à entrer dans une guerre où, finalement, peu de "tueurs" trouvèrent leurs comptes, et ou 99% des pertes furent ennemies, sous les bombes, et surtout civiles. Alors oui il y a des grands manitous qui jouent au même "Wargame" depuis la nuit des temps. Mais depuis les guerres du Golfe, il est maintenant facile de trouver des raisons de ne plus prendre part au massacre, quelque soit le terrain de chasse choisi.Car même si les U.S.A décident d' attaquer la France pour, heu, non pas le pétrole que l' on n' a pas mais, par exemple le vin ou le fromage, je suis et je reste pacifiste, et surtout complètement imperméable à toute cette volonté de superiorité voulue par les armées du monde. J' ai entendu quelqu' un répondre au non français dans la guerre contre l' Irak que la France, comme en 1940, pourra toujours supplier les alliès de l' axe du bien de venir les délivrer du mal, quand les terroristes débarqueront en chameaux armés de AK-47 russes rouillés. Mais même dans cette guerre-là, au final, il s' agissa pas de liberté: Hitler ne fut qu' un malade d' abord supplié puis craint par un peuple allemand étouffé sous les exigences des "alliés" de la première guerre, qui ne fut pas non plus une guerre de liberté mais qu' une manoeuvre économique de feu l' empire Anglais face aux Allemands devenus trop gourmands. Respect à tous les anciens combattants, qui décidément, ont donné leurs vies pour de sombres gachis. Que ce siècle soit celui du non mondial à la guerre des grands. Que les propos du nouveau président américain concernant la paix, avec par exemple la création d' un état Palestinien soit le début de la pacification des régions du monde les plus exposés aux conflits. Que L' ONU, tant décrié pour son innaction dans le génocide du Rwanda devienne ou redevienne une armée internationale capable de ramener la paix sur un continent qui reste le principal foyer des pires exactions du monde. Que la paix dans le monde soit une réalité. Ma guerre contre personne ou "Jarhead", un film de Sam Mendès, avec Jake Gyllenhaal et Jamie Foxx.

suite...

Faire de Firefox le meilleur navigateur

"Selon une étude de Net Applications, le navigateur Internet Explorer (toutes versions confondues) ne représentait plus « que » 67,4% des visites sur le web, au mois de février dernier, dans le monde. Un an plus tôt, sur la même période, la part d’Internet Explorer était encore de 74,88%. Une chute assez spectaculaire." Bien sûr plusieurs navigateurs tel que Safari, Netscape, suite...



Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers:

Extension Factory Builder