Un citoyen qui ne comprend rien à la crise
et Goldman-Sachs

« Il n’y a pas de crise !! Ou plutôt s’il y en a une, ce n’ est certainement pas aux états de payer l’addition. Les vrais coupables, c’est Goldman-Sachs !« 

Quand on ne s’intéresse pas aux discours servis par les médias traditionnels, Goldman-Sachs sont deux noms que l’on entend souvent. Une sorte d’ association de malfaiteurs, une tarentule qui compte dans sa toile banquiers et spéculateurs, investisseurs et hommes politiques.

Dans un entretien radiophonique sur  la radio Ici et Maintenant,  Alexandre et A.J. Holbecq nous decriptent l’excellent article « La grande machine à bulle américaine » écrit par Matt Taibbi et paru dans le magazine Rolling Stones.

Donc quand on fouille un peu plus loin que sa télé, on sait déjà qu’à défaut de crise, on a assisté (et cela continu) à des transferts gigantesques de milliards de dollars (fonds de pensions, immobiliers, denrées alimentaires…) réinvestis pour devenir des trillions de dollars certifiés (Goldman&Sachs). Oui, quand on fouille plus loin, on sait déjà que le monde a un prix, et qu’il est actuellement près à être re-vendu au seul offrant du marché.

Le goût de la ruine et de l’endettement des autres pour une plus grande suprématie financière de Gol…, je vais les appeler Picsou, c’est moins chiant à écrire et cela leur va mieux…donc, les Picsou sont apparemment une véritable dynastie de la finance. On leur doit déjà en partie la crise de 1929, qui, selon les dires de l’auteur et du commentateur, n’était qu’un premier essai. Couronné par le succès que l’on sait.

Il n’y a pas de Picsou sans spéculateurs. Et c’est là toute la réussite de la banque d’investissement: des sociétés-écrans qui investissent pour faire monter les cours, puis revendent 90% de leurs acquis. Invitant au passage plusieurs banques à les suivre, comme cité plus haut, fonds de pensions, immobiliers, denrées alimentaires…et quand la chute intervient, quelle importance. Encore plus qu’en 1929, les dividendes valaient bien l’acharnement engagé. Et les sociétés ruinées.

Le monde a vraiment changé depuis que la banque des Picsou a choisi de spéculer, ou plutôt de ruiner les cours mondiaux des denrées alimentaires. Notre système financier n’ est pratiquement plus que virtuel. Et lorsqu’il s’agit de l’alimentaire, c’est directement avec la vie de millions de personnes que les investisseurs jouent. Harper Magazine a estimé à 250 Millions le nombres de personnes affamées à travers le monde.

Et alors que des pays entier brûle des feux d’une population révoltée contre le « rachat » du monde par les Picsou et ses partenaires, je trouve ici une excellente façon de montrer combien il est inutile de voter dans quelques mois: personne ne choisira de toute façon de s’opposer au monde de la finance. De Clinton à Bush, de Mitterrand à Sarkozy, il est bien évident que ni un vendeur de Karcher, ni un magicien-gogo ne sauvera nos âmes

Quand je vois l’état du monde et la misère grandissante, je ne peux faire preuve de clémence face aux puissants de ce monde. Dans le cas de Goldman&Sachs qui sont, ce que l’on appelle communément en langage financier, des manipulateurs de « génie » et sans scrupules, j’avoue que mon pacifisme est tout à coup...mis à l’épreuve.

250 Millions de personnes affamées à travers le monde, pour une petites poignée de porcs qui continuent de se frotter les mains.
La troisième guerre mondiale a déjà débuté. Le monde entier contre ces quelques parasites qui doivent disparaître pour que l’humanité retrouve la lumière et la sagesse.
A nouveau.

.

 

Goldman&Sachs pour les nuls par A.J. Holbecq

0 Reponses to “

Un citoyen qui ne comprend rien à la crise
et Goldman-Sachs
  • No Comments

Laisser un com




Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers:

Extension Factory Builder