diapo8
Le cinéma des frères Coen
diapo6
diapo5
diapo4
diapo3
diapo1
diapo2
<< >>

Tag Archive for 'vie'

Les Dernieres heures du soleil ancestral

"Au cours des vingt-quatre heures, plus de 80 mille hectares de forêt pluviale équatoriale ont été détruits sur notre planète. Treize millions de tonnes de produits chimiques toxiques ont été relâchés dans notre environnement. Plus de 45 milles personnes sont mortes de faim, dont 38 milles enfants. Et plus de 130 espèces végétales ou animales se sont éteintes par la faute des hommes (La dernière fois qu'une telle extinction d'espèces se produisit, ce fut à l'époque de la disparition des dinosaures). Et tout cela est arrivé seulement depuis hier." Thom Hartmann est malgré tout un homme très optimiste. Et son livre, véritable compte-rendu de la bestialité de l'homme envers son environnement et lui-même, délivre pourtant un message pleins de bon sens et d'espoir: l'homme blanc est le mal. C'est donc lui le principal acteur du changement futur. "Vous devez être le changement que vous voulez voir dans ce monde." mohandas-karamchand-gandhi Dans la préface, N.D Walsch parle de ce livre comme l'un des plus important que vous lirez...il n'a pas tort.

La lumière ancestrale

Certes la mention "Agir pour une transformation personnelle et globale" sur la 1ère de couverture peu effrayer le lecteur, et les dernières heures du soleil ancestrale pourraient bien n'être qu'en fait la vie d'un dieu ou d'un prophète.. Il n'en est rien. Ici, il est essentiellement question d'écologie, d' histoire des civilisations et de modes de vie. La lumière ancestrale porte bien son nom, ne concerne ni dieu ni prophète, mais défini tout simplement le soleil et l'énergie solaire accumulée durant des millions par la planète et les êtres vivants qui la peuple. Ceci est le fil conducteur du livre: l'espèce humaine, après avoir consommé les ressources terrestres "actuelles", les forêts et les plantes qui l'entoure, à fini par exploiter la richesse des sols, la lumière ancestrale, accumulé depuis la nuit des temps: le pétrole.

Le meilleur des mondes

Au départ naquit l'homme bon. Sans couleur, ni religion. Il partageait tout avec les siens, qui se nourrissaient essentiellement de la cueillette et de la chasse. Puis le première "empire colonisateur" vit le jour. Avec lui, l'espèce humaine découvrait l'exploitation des ressources (végétales, animales et humaines) disponibles à plus grande échelle. Au fil de l'existence, qu'il soit Romains, Turcs, Espagnoles, Portugais, puis Américains ou encore Européens, rien n'arrêtera la volonté de certains peuples à coloniser ceux qui les entoures. "Christophe Colomb non seulement ouvrit la porte d'un Nouveau Monde, mais constitua, pour tous, un exemple, en montrant quels exploits monumentaux peuvent être accomplis grâce à la persévérance et à la foi". Georges W.Bush Ce que le président de certains "américains" oubli de dire, c'est qu'aujourd'hui, Colomb serait jugé pour crime contre l'humanité. Car après la déception de n'avoir pas trouvé d'or le navigateur "compensa" le coût de ses voyages en envoyant de la main d'œuvre gratuite en Espagne. En traitant les indiens Taïnos de cannibales, il les réduisait à l'état de sauvages à rééduquer ( par l'église bien sur ), justifiant ainsi leur exploitation, torture, viol. Mais les Taïnos refusèrent de travailler. Beaucoup se suicidèrent. Finalement, Colomb décida l'extermination de ce peuple inutile.

Surpopulation

Alors qu' il nous fallu 200 000 ans pour atteindre un milliard ( et ce quand l'exploitation agricole remplaça la cueillette et la chasse) et 130 années pour parvenir au second milliard ( grâce notamment à l'utilisation de machines agricoles plus performantes que l'humain ), trente années seulement furent nécessaire pour atteindre les 3 milliards en 1960. Le pétrole amenant des machines encore plus sophistiquées, le 4 milliards. fut atteint en 14 ans Le cinquième milliard fut atteint 13 ans plus tard, en 1987, et le sixième en 1999. L'humain devenait l'espèce dominante de la planète, dépassant la population des rats(...) ce qui signifie qu'aujourd'hui, toutes les autres espèce végétales ou animales sont dans l'obligation d' entrer en compétition avec nous qui consommons 40% de la nourriture et de l'énergie, et 50% de l' eau douce disponible.

Combien de temps nous restent-ils?

"La civilisation est une conspiration...la vie moderne n'est que le silence compact des riches cherchant à maintenir leurs prétentions". J.Buchan "En brulant les arbres, le charbon et le pétrole, nous déversons, chaque année, plus de 6 milliards de tonnes de carbone dans l'atmosphère." Inutile d'évoquer à nouveaux les problèmes environnementaux principaux connus de tous. De la déforestation pour élever du bétail au reboisement inutile d'arbres trop jeunes pour compenser, les polutions en tout genre, etg l'habitat de l'homme qui grandi sur celui d'autres espèces que l'on fini par chasser et tuer... "Chaque années les états-Unis importent plus de 900 000 tonnes de bœufs en provenance du Salvador, du Guatemala, du Nicaragua...alors que le citoyen moyen de ces pays consomme annuellement moins de viandes que le chat domestique américain". Il en va de même pour les ressources végétales ou animales, ainsi que de la main d'œuvre à bon marché de la mondialisation.

La terre-mère

L' un des autres points importants du livre est la volonté de l' homme à ignorer sont appartenance à la nature qui l'entoure. Et tandis que les hommes d'autrefois craignaient les orages et les tempêtes comme la colère des dieux, l'homme d'aujourd'hui et sa science tente à expliquer tout, ignorant tous ces mystères qui obligèrent l'homme à respecter ce qui le portait et le faisait vivre durant des millions d' années. Une déshumanisation organisée, qui profite largement à l'exploitation de la planète par certains.

Un livre à lire, pour penser autrement

Ne vous y tromper pas, je n'ai fais qu'évoquer certains points importants de cet ouvrage,que j'ai lu deux fois durant mes vacances. Je connaissais déjà l' essentiel, mais les explications fournies sur colonisation de la planète par certains peuples et l'exploitation des ressources à travers les âges vaut son pesant d'or: l' école n' en parle qu' approximativement, et souvent à la faveur des mêmes. Le livre de Thom Hartmann compte sans retenues toute l'histoire de l'homme, avec comme pensée principale que personne ne né mauvais. Bonne lecture!

suite...

Voilà, mon compte Free est plein! la fin est proche…

...le temps pour moi de faire un petit point peut-être... et de me rednre compte que je n'ai plus vraiment la motivation de continuer à alimenter ce blog...mais quel chemin grâce à vous. merci à vous et à vous toutes! Car en 3 ans, 14187 visites , ce qui n'est pas terrible comparé aux scores d'autres amis bloggeurs et en moins de temps que ça, 700 Articles dont beaucoup de vidéos et de photos. 1220 Coms et ça, ça fait plaisir! Tellement d'heures passées à lire, à fouiner, à écrire, à étudier. A ne rien comprendre!! Le plaisir des rencontres, des autres blogs, le partage. Vous. Moi. Cette espace qui finalement, est aussi le nôtre. Mon univers... Et puis quelques remises en question, et cette volonté de savoir jusqu'ou à-t'on le droit de donner son avis à tort et à travers ? Des articles comme "L'holocauste Israélien" par exemple, ou plus récemment la photo des militaires chinois m'ont fait réfléchir un peu... Alors j'ai décidé de laisser encore quelques articles à ce blog, qui deviendra bientôt pour moi les archives de mes débuts dans le blogging! de nouveaux merci de votre temps passé ici...à..plus tard sur vos blogs!

Meryl

suite...

Garder à l’esprit…

Question au Dalï Lama:

Qu'est-ce qui vous surprend le plus dans l'humanité? Les hommes...parce qu'ils perdent leur santé pour accumulé de l'argent, ensuite ils perdent de l'argent pour retrouver la santé. Et à penser anxieusement au futur, ils oublient le présent de telle sorte qu'ils finissent par non vivre ni le présent ni le futur. Ils vivent comme si ils allaient jamais mourir... ...Et meurent comme s'ils n'avaient jamais vécu.

un nouveau merci à Chris...

suite...

Vivre ou mourir pour ses idées…

- retrouvez "le Thème du lundi" avec ToopToop et Moony
Cette fois-ci c' est moi qui est proposé le thème du Lundi. Vivre ou mourir pour ses idées...tout un programme. Les icônes ne manquent pas. et même si les médias ne relatent leurs précieuses existences qu' une fois leurs morts annoncées et digérée(!!), le parfum de liberté de ces êtres "en marge" ne cessent d' influencer et de "différencier" des générations entières. Icône malgré moi...

Morrison, Hendrix, Joplin, Jones, Gainsbourg, Marley, heu, François ?! Commençons "léger"...léger ou légère comme la trace d' un Kurt Cobain dans l' histoire. Piètre musicien, héroînomane, son suicide(assassinat?!) plongent des millions de fans dans la tristesse blabla...Paix à son âme. J' écoute parfois Nevermind, un bon album de Nirvana....rock star et c' est tout? Le sacré du showbizznemsse ? Jim Morrison aura emmerdé l' industrie du disque et un peu du spectacle toute sa courte vie (27 ans).Son refus d' être un produit, mais aussi et surtout l' ivresse de la célébrité le condamnera à n' être qu' une lueur des années 60, privant les autres Doors de tous ces très bon albums qu' ils n' auront pu sortir à cause de son overdose (assassinat?!). Bob Dylan fut bien plus utile à la lutte de ces années de révolte. Hendrix lui, a révolutionné la manière de composer et de jouer de la musique, et spécialement le rock. La plupart des groupes de rock actuels et ce depuis 40 ans ne sont là uniquement que grâce au jour ou, un type nommé Jimi Hendrix a transcendé sa guitare à coup de vibrato et de pédale Wah-Wah, expliquant ainsi aux guitaristes que la distorsion ne suffisait plus. Lui aussi, mort avant d' avoir donné au monde tout son genie. Mort étouffé par son vomi dans la nuit ?! Quelle connerie cette mort(assassinat?!), si indigne du personnage...(suite)

suite...

L’ ennui, première cause de dépression ?!

C' est ta vie elle défile à cent à l' heure...et toi, tu ne la regardes même pas passer. L' ennui, ce mortel ennui comme disait Gainsbourg...la cause de tout nos soucis ?! "qui ne vivent pas, qui se laissent trainer par la vie" et qui "ne sont pas conscients de la magie des rencontres, de la splendeur du renouveau," et, plus simplement, "de la beauté de la vie". L' ennui...s' ennuyer...se faire chier...beaucoup confonde cela au repos. Je me rappelle de cette réflexion d' une de mes cousines qui, quand elle rentrait "épuisée" de la Fac regardait je ne sais plus quelle connerie d' AB Productions (heu..."le miel et les abeilles","Premiers baisers") pour "reposer" son cerveau... Télévision, console de jeux, téléphone, tout pour "perdre" sa vie sans y penser. Une fois le calcul des heures passées au boulot, à dormir, et devant la télé...quel but dégager de tout cela ?! Les anciens ont eux la fierté d' avoir construit le monde par leur travail. Mais aujourd' hui, depuis la mondialisation, qui peut encore être fier de passer sa vie au travail pour un patron que personne ne connaît? Du coup, par manque d' intérêt, l' ennui conduit au pire. On fini par perdre le gout d' avancer, de voir, de sentir, et le gout des autres. On se renferme, et l' on fini par gâcher sa vie. Même quand on essai de le fuir, dans l' excès de travail, l' ivresse des drogues, le sport intensif, la religion, les voyages aux quatres coins du monde, ou "chatter" pendant des heures sur le web, on entend toujours cette petite voix demander sans cesse Pourquoi nous sommes là, pourquoi nous vivons...des questions existentielles qui a elles seules peuvent ruiner une vie. Une vie ? La vie...votre vie. Celle ou vous êtes aussi parfois trop "sollicité" et qu' il ne vous restes plus de temps pour vous. "Voilà comment la société fait de toi un esclave. Boulot, métro, dodo. Et entre, télé, consommation, et si vous êtes gentil, un peu de vacances." Je déteste ces gens qui ne parlent que de leur travail. Et je les plains aussi. Un matin, on se réveille, et on arrive pas à trouver de raison de refaire les mêmes choses depuis 10 ans, pour rentrer le soir, et recommencer. Voilà le véritable but de nos vies ? La retraite ? quelle retraite ? La retraite est une carotte de plus dans le tourbillon capitaliste. L' idée même qu' on doive donner les quarante meilleures années de sa vie pour espérer "mourir" librement pendant 5, 10, ou 20 ans si l' on a de la chance est tout simplement révoltante, et honteuse...

J' ai toujours évité les dépressifs parce que je ne les comprend pas, et que mes conseils ne leurs apportent rien. Ma vie a moi est réglée en fonction de mes passions, et j' ai toujours veillé a ne pas avoir assez de temps, plutôt qu' a ne pas savoir quoi en faire...

S' occuper pour fuir la déprime de l' ennui ?! Oui, d' accord, mais s' occuper vraiment alors. Se plonger dans des projets qui vous remettent en questions, qui montrent que vous évoluez, qui prouvent que vous avez contribué à faire avancer quelque chose. Et que, quelque soit la chose que vous avez entrepris, quelque part, quelque va prendre la suite... Alors voyez ces gens qui passent des heures a "apprendre", à se perfectionner, a "découvrir". Eux on compris une chose essentielle pour continuer a avancer sans trop se poser de question:

Peut importe les raisons de notre existence, l' important étant de ne pas passer à coté.

- retrouvez "les Thèmes du lundi" avec ToopToop et Moony
suite...



Follow

Get every new post delivered to your Inbox

Join other followers:

Extension Factory Builder